Mission

La mission de la Clínica da Mente est d'aider toutes personnes souffrant de perturbations mentaux et émotionnelles à régler ces problèmes leur empêchant de vivre leur vie de tous les jours, dans le plus court délai possible, en appliquant des traitements efficaces. De plus, nous formons des professionnels capables d'appliquer ces traitements dans leurs pratiques cliniques.

À moyen terme, la Clínica da Mente souhaite créer plusieurs cliniques à travers le pays, de façon à élargir son champs d’action auprès de la population portugaise.

Vision

Nous imaginons un future où il nous sera possible de résoudre les troubles émotionnels sans avoir recours à la voie médicamenteuse: en changeant un état émotionnel négatif par un état émotionnel adaptée à la réalité subjective de chaque individu. Nous voulons démontrer que la dépression et l’anxiété sont des états émotionnels et non des maladies provoquées par des déséquilibres chimiques dans le cerveau.

Nous prétendons passer ce message, afin d’aider les individus à obtenir une meilleure qualité de vie, à ressentir un véritable équilibre.

Valeurs

L'existence de la Clínica da Mente se inspire par des valeurs qui guident ses opérations et son étude scientifique en cours:

  • Professionnalisme
  • Précision
  • Probité
  • Solidarité

Positionnement

Notre théorie se positionne dans le champ de la Psychologie. Nos professionnels sont des psychologues qui travaillent le concept de la santé mentale à travers le principe de la Psychologie mais avec une intervention thérapeutique différente de la Psychologie conventionnelle. La compréhension de l’esprit et des problèmes qui conditionnent les individus se distingue de la Psychiatrie et de la Psychologie.

Ce qui nous distingue de la Psychiatrie classique est la façon de regarder la maladie mentale. Nous considérons que le trouble émotionnel, comme la Dépression ou l’Anxiété, n’est pas causé par un déséquilibre chimique, mais par un déséquilibre émotionnel. Pour cette raison nous jugeons qu’une intervention pharmacologique n’est pas suffisante.